Vous êtes ici : Accueil > L’actualité du moment et à venir...

Actualités

L’ESPACE POUR TOUS, SEMAINE 3-4 : textes, prières, méditations, poésies à PARTAGER...

L’ESPACE POUR TOUS, SEMAINE 3-4 : textes, prières, méditations, poésies à PARTAGER...
+ Lire l'article

L’ESPACE POUR TOUS SEMAINES 1 et 2

L’ESPACE POUR TOUS SEMAINES 1 et 2
+ Lire l'article

CORONAVIRUS INFOS

CORONAVIRUS INFOS
+ Lire l'article

LA PAGE HUMOUR

LA PAGE HUMOUR
+ Lire l'article

QUE FAIRE AVEC LES ENFANTS ?

QUE FAIRE AVEC LES ENFANTS ?
+ Lire l'article

Le COIN SPIRITUALITE

Le COIN SPIRITUALITE
+ Lire l'article

SE PROMENER DANS LA BIBLE, CHERCHER...

SE PROMENER DANS LA BIBLE, CHERCHER...
+ Lire l'article
Voir toute l'actualité

CORONAVIRUS INFOS

Les consignes et infos des pouvoirs publics : cliquez ici.

Toutes les infos de l’Eglise protestante Unie à propos de l’épidémie : cliquez ici

Obsèques

Temps de prière rapide au cimetière dans la plus stricte intimité familiale autorisé en prenant les mesures nécessaires (entre autres distance d’1m). Pas de cérémonie dans les lieux de culte. Plus tard, pourra être organisée une célébration à la mémoire et d’action de grâce pour la personne décédée.

Martin Luther (1483-1576)... :

"Je demanderai à Dieu par miséricorde de nous protéger. Ensuite, je vais enfumer, pour aider à purifier l’air, donner des médicaments et les prendre. J’éviterai les lieux, et les personnes, où ma présence n’est pas nécessaire pour ne pas être contaminé et aussi infliger et affecter les autres, pour ne pas causer leur mort par suite de ma négligence. Si Dieu veut me prendre, il me trouvera sûrement et j’aurai fait ce qu’il attendait de moi, sans être responsable ni de ma propre mort ni de la mort des autres. Si mon voisin a besoin de moi, je n’éviterai ni lieu ni personne, mais j’irai librement comme indiqué ci-dessus. Voyez, c’est une telle foi qui craint Dieu parce qu’elle n’est ni impétueuse ni téméraire et ne tente pas Dieu."

(Œuvres de Luther, Volume 43, p. 132 la lettre "Que l’on puisse fuir une peste mortelle" écrite au révérend Dr. John Hess.)